Oui, il était temps que l’on se préoccupe de réhabiliter le transport par les voies d’eau intérieures. Je me souviens d’une certaine Dominique VOYNET, alors Ministre de l’aménagement du territoire et de l’écologie, qui annonçait l’abandon définitif et irréversible du canal Rhin Rhône. Depuis nous avons construit l’A7 pour absorber une partie du trafic nord sud des camions …


Bien avant de savoir rouler, l'homme savait flotter. Les bateaux ont été sans aucun doute les premiers vecteurs de développement et d'échange pour l'humanité. Les bateaux, que ce soit à la mer ou en rivière ont permis très tôt de transporter tout ce qui était lourd ou volumineux, tout ce qui ne passait pas à dos d'homme ou sur une charrette.

bouchon

Notre beau pays, la France, bénéficie de façades maritimes importantes, de cours d'eau nombreux et alimentés par des bassins versants généreux. C'est tout naturellement mais pas sans efforts, parfois surhumains, que nos ancêtres ont aménagé ces cours d'eau et les ont judicieusement complétés par des canaux.
Les grands travaux d'aménagement, fondateurs du réseau actuel, remontent à une époque difficile à situer et se termine au début du XX° siècle. Siècle de la vitesse, du chemin de fer. A partir de 1950, progressivement les canaux, déclarés inutiles, sont abandonnés aux broussailles qui envahissent leur cours.

camille_picasso

Le premier concurrent des voies d'eau fut le train puis en second lieu la route. Les marchandise vont de plus en plus vite, les échanges sont de plus en plus lointains, le "marché local" perd de son intérêt, les boutiques du centre ville sont remplacées par les centres commerciaux régionaux !
Je ne veux pas ici mener un combat d'arrière garde mais le constat est bien que les services de proximité nous manquent et nous y portons un nouvel intérêt. De même, les voies d'eau intérieures font actuellement l'objet d'une attention toute récente de nos politiques.

transport2

Il était temps, enfin nous avons compris que pour lutter contre l'émission de gaz à effet de serre, la voie d'eau est une bonne solution.
Les spécialistes estiment qu’un convoi fluvial transporte l’équivalent de 180 camions ! Dans un quasi-silence et en consommant 5 fois moins.

Aujourd’hui quelques projets « grand gabarit » sont à l’étude en Europe voire en cours de réalisation comme le canal à grand gabarit Seine Nord Europe dont l’ouverture serait prévue pour 2013.

PhB