Naviguer sur les voies d'eau intérieures est accessible à tous. Cela nécessite juste un peu d'attention. La question qui revient toujours : OUI, les bateaux en location sont quasiment tous sans permis !

Les règles d'or sont : le respect de l'environnement, des autres et du matériel.

Le respect de l’environnement passe par l’attention que vous porterez au choix de vos lessives et savons, biodégradables bien sûr. Il passe aussi par l’attention que vous porterez à ne pas dégrader les berges, ne pas laisser de détritus n’importe où, ne déposer vos poubelles que dans les endroits dédiés à cet effet. Vous devrez aussi penser à arrêter le moteur quand il n’est pas indispensable (par exemple dans les écluses) car il faut quand même l’avouer, ce loisir n’est pas si écologique que cela. Le moteur consomme 5 litres par heure, c'est assez peu mais ... ça représente environ 100 litres aux 100 kilomètres !!!

Le respect des autres passe par la patience d’attendre celui qui ne se dépêtre pas de sa manœuvre, il passe aussi par l’amabilité avec les éclusiers, ce ne sont pas seulement les « manœuvres » du sas, c’est en grande partie à eux que nous devons l’entretien et la propreté des berges ainsi que la régulation du niveau d’eau sans laquelle nous ne pourrions pas naviguer.

Le respect du matériel, c’est prendre soin du bateau qui vous est confié, propreté, attention, prudence dans les manœuvres. Ces bateaux sont de belles réalisation qui méritent tous vos soins. En effet la façon la plus raisonnable d'approcher ce loisir est de louer un bateau, il y en a de toutes les tailles et pour tous les budgets pour peu que l'on guette les promotions de dernière minute.

canal

Pour organiser et réussir votre croisière il faut harmoniser plusieurs paramètres : l'équipage, la destination, le bateau, les vélos, la saison.

L’équipage.
Si vous dépassez le strict cadre familial, vous devez choisir des personnes avec lesquelles vous êtes sûr de pouvoir cohabiter dans un espace restreint, de ne pas vous chamailler pour les manœuvres, les sorties, les lieux d'arrêt, etc. ... Sans quoi votre séjour deviendra rapidement un enfer insoutenable. Dans une croisière chacun doit pouvoir trouver son espace de calme et de liberté. C'est essentiel.

La destination.
Vous allez choisir la destination en fonction de vos goûts, bien sûr, mais aussi des aspects pratiques : comment s'y rendre ? Voiture, train, avion ? Sachez que vous emporterez quand même quelques bagages, de sorte à être équipé quelle que soit la météo, peut être même quelques provisions pour les premiers jours.
Aller simple ou aller-retour ? Sachez que l'aller simple reste assez compliqué si vous devez transférer une voiture, que cela peut vous occuper une demi-journée à chaque extrémité de votre séjour. Sachez aussi que dans un aller-retour, le paysage est différent dans un sens et dans l’autre et que la logistique est nettement facilitée. En deux mots, pour une première croisière : faite simple !

Le bateau.
En premier lieu, si vous avez des enfants, je n'insisterai jamais assez sur le fait qu'il faut un bateau équipé d'un balcon sérieux. Je m'explique, pour naviguer mais aussi pour se détendre il faut pouvoir circuler sur le bateau, être capable de passer de l'avant à l'arrière sans faire d'acrobaties. Pour cela il y a sur les bateaux ce que l'on appelle des "passe-avant", sortes de petits couloirs qui permettent de circuler autour du pont et une balustrade (balcon) qui évite de tomber à l'eau. Ceci est essentiel pour votre tranquillité et le confort de tous. Sans cela beaucoup de croisières se font "confiné dans le carré" parce que la circulation sur le pont est trop difficile ou dangereuse.

leBateau1

Trop de bateaux, comme celui ci-contre, proposent une simple main courante sur la superstructure. Bien sûr cela permet d'augmenter le volume intérieur et de proposer un bateau plus confortable mais je vous assure avoir vu des gamins tomber à l'eau avec ces trucs là !!! Alors, les petits, on les enferme, ça chahute, ça crie et ... la croisière est foutue !

Vous devez aussi choisir un bateau à votre dimension. Pas trop grand, cela ne sert à rien sauf à coûter plus cher et être moins manœuvrant. Pas trop petit, dès que l'on est plus de 4 ou 5, je déconseille d'utiliser le carré en couchage, cela empêche les soirées jeu de carte, gène l'organisation du petit déjeuner pour les "lève tôt", etc. Enfin, naviguez avec une compagnie sérieuse et bien établie, cela vous évitera d’avoir un bateau en sale état ou de mauvaises surprises sur la qualité de l’équipement.

penichette 1500
Désolé pour ce qui peut sembler être une publicité mais la Pénichette (ci dessus) est un bateau ultra sûr avec un plan de pont bien dégagé et un généreux balcon tout autour.

Les vélos.
Vous pouvez prendre avec vous tous les vélos que vous voulez ou les louer à votre base de départ. Ce que je dois vous conseiller c'est avoir au moins un vélo à bord. Il vous sera précieux en cas de difficulté. Vous n'êtes pas à l'abri d'un accident, même mineur, il deviendra vite galère si vous n'avez pas un vélo avec vous pour aller chercher du secours, un médecin, un médicament ... De plus, lorsque vous êtes sur une série d'écluses automatiques, le vélo est assez pratique pour envoyer un équipier préparer le sas avant votre arrivée.

La saison.
Enfin, choisir sa saison peut s'avérer cruel ! Les tarifs vont du simple au double entre la basse et la haute saison. Faire une croisière en basse saison c'est prendre le risque d'avoir du mauvais temps mais n'oubliez pas que cela arrive aussi en haute saison. Certes le mauvais temps vous empêchera de profiter pleinement de la nature mais vous passerez quand même de bons moments conviviaux et vous aurez sous les yeux de beaux paysages Alors si vous voulez serrer le budget, n'hésitez pas, prenez la basse saison, mieux, saisissez une promotion de dernière minute.

PhB