Vingt et une heures moteur dans la semaine. Jamais nous avons fait si peu !

Habituellement en une semaine nous faisons plutôt entre 40 et 50 heures, là seulement 21 heures et encore incluant 4 heures à faire de l'eau chaude, sans naviguer.

Bon, il faut dire qu'être autour de Venise et ne pas aller visiter la cité des Doges, ce serait ballot !

Aussi, nous avons stationné trois bonnes journées entre Burano et Vignole afin de nous rendre en vaporetto sur Venise et Murano.

P5056962  P1010105

Les fameux "vaporetto" assurent un service de qualité pour un prix raisonnable.

Vous pouvez vous demander ce que fait cet article sur le blog de "Marin d'eau douce", il y a deux raisons. La première, les loueurs que nous pratiquons régulièrement proposent des bateaux dans la lagune (principalement Le Boat et Locaboat), la seconde raison, la lagune c'est un peu la mer "demi-sel", la rencontre entre les eaux douces des rivières qui y débouchent et la mer tenue en respect par une longue langue de terre.

Cela faisait longtemps que nous pensions faire cette balade et nous ne regrettons pas.

Samedi 3 mai.

Tout commence à Charles de Gaulle sur le vol AF 1226 départ 15h35 arrivée 17h15, nous n'avons pas trouvé mieux comme horaire. Le temps de débarquer et de récupérer les bagages, cela nous fait arriver à 18h15 à la base après une bonne demi-heure de taxi.

La base ferme à 18h mais le responsable est encore là pour nous accueillir avec beaucoup de prévenance. Il nous propulse en voiture au mini market du coin dont le patron nous ramènera à la base. Il nous recommande le restaurant qui est à 200 mètres et nous laisse les clefs du portail pour rentrer cette nuit. La soirée est organisée ... nous pouvons nous détendre.

(le restaurant près de la base).


Agrandir le plan

 Pour ce voyage nous ne sommes pas nombreux aussi nous avons réservé un bateau modeste de 11m50 avec deux cabines.

P1000981  P1000984

 Le "Corvette" n'est pas récent mais a été parfaitement entretenu, rénové et modernisé. Cela en fait un bateau agréable et curieusement, les cabines sont plus spacieuses que dans les grands bateaux où on loge à grand peine quatre cabines !

P1000983  P1010587

 Assez spacieux pour 4 et très lumineux, le Corvette est un bateau agréable.

Ce Corvette est parfait pour 4 personnes. Moi qui aime les grands bateaux, je révise un peu mon jugement, j'ai été séduit.

Il fait encore frais, nous mettons un poil de chauffage. Il fonctionne parfaitement et il faut le couper pour dormir sans quoi nous aurions trop chaud.

Dimanche 4 mai.

Après une nuit très calme à bord, nous faisons les formalités de départ, le technicien nous accompagne jusqu'au pont qui ferme le bassin où se trouve la base.

Nous quittons la base vers 10h30 pour descendre vers la lagune. Ici la végétation est verdoyante, la rivière serpente fort. Contrairement à nos rivières françaises, pas de chemin de halage, les berges ne sont pas ou peu entretenues, elles sont seulement protégées par des pieux parfois renforcés de roches afin de résister aux remous des bateaux.

P1000996  P1010677

 La rivière longe quelques propriétés magnifiques, tout accostage est impossible, amarrage interdit, propriété privée. Il faudra s'y faire, dans cette région il n'est quasiment pas possible d'improviser un arrêt.

Nous passons Casale vers 11h30, Trepalade vers 12h30 pour chercher un endroit où manger. A l'approche de Portegrandi nous trouvons un ponton, sans doute privé (il y a deux plaques de "concession" numérotées), en bon français nous tentons quand même un amarrage car il y a un panneau indiquant un restaurant.

P1010008  P1010009

Bien nous en a pris car nous trouvons un très joli restaurant jouxtant la rive et nous restons là pour un repas raffiné et raisonnable. En Italie, pas de doute on mange bien et le vin est correct !

 P1010011  P1010014

 Satisfait de ce repas, vers 15h30 il est grand temps de remettre en route pour aller vers la lagune. Nous passons l'écluse, la seule du parcours, vers 16h.

P1010015

L'écluse est légèrement ovoïde comme sur le canal du midi, elle pourrait accueillir 4 bateaux comme le nôtre. Le passage est très rapide, le dénivelé est d'environ 50 cm !

Puis nous sommes dans la lagune, la navigation se fait d'abord sur un tronçon canalisé qui ressemble à une rivière, ensuite commence le balisage typique de cette lagune, des poteaux de bois plantés dans le sable, qu'il faut suivre au plus près.

P1010019  P1010020

Troublant au début, ce balisage s'avère très efficace. Il suffit de savoir de quel côté doivent être les poteaux pour suivre le chenal, la carte nous renseigne sur ce point précis.

Le paysage est surprenant, il fait un peu penser au canal du Rhône à Sète lorsqu'il traverse la Camargue sauf que nous naviguons au milieu de la lagune entre des pieux et non pas entre deux digues. Les couleurs du soir laissent apercevoir Venise au loin un peu comme un mirage impossible à atteindre.

P1010022

Puis nous approchons Burano qu'il faut contourner pour atteindre notre point de stationnement.

P1010031 P1010039

Dans notre forfait à 80€ nous avons trois zones de stationnement où Le Boat réserve des places à l'année pour ses bateaux. C'est limité mais c'est toujours ça et c'est bien pratique.

 
Agrandir le plan

Ici nous sommes le long d'un vaste quai très calme, à deux pas du pont qui nous mène en ville et juste à côté de la station de vaporetto.

La lumière est douce en cette fin de journée et nous pouvons admirer les clochers de Murano et Venise dans l'axe du canal avec les pieux de bois si typiques en premier plan.

P5056943  P5056951

Mais l'heure n'est pas à la rêverie, il est 17h30, le bateau bien amarré nous allons vers la ville, impatients de découvrir cette première partie de la terre vénitienne !

Burano est réputée pour ses façades colorées et sa broderie. Pour ce qui est des façades, on raconte que les couleurs vives permettaient aux pêcheurs de retrouver facilement leur maison dans la brume, pour la broderie de Burano il semble qu'elle soit à l'origine du fameux "point d'Alençon" importé en France par des espions du Roi !..

P1010059     P1010063     P1010074

Je vous avais promis des couleurs, j'espère que vous n'êtes pas déçu, toutes les maisons ou presque ont une façade parfaitement entretenue et toutes de couleurs différentes avec parfois quelques excès que nous verrons plus tard. Nous avons lu que les façades doivent être repeintes tous les ans sous peine d'amende. Je ne suis pas sûr que ce soit parfaitement respecté mais le spectacle est quand même époustouflant.

P1010064  P1010078

A cette heure un peu tardive, Burano se vide, les touristes retournent par le vaporetto dans leurs hôtels sur Venise voire sur le continent. Les ruelles sont très calmes, notre promenade est particulièrement agréable. On se croirait un peu dans un décor de parc d'attraction tellement la situation tant du point de vue des couleurs que de la configuration des canaux est inhabituelle.

P1010080  P1010081

Nous affrontons les premières boutiques, véritables aspirateurs à nanas ! Il faut reconnaître qu'il y a ici de fort jolies choses.

P1010071  P1010087

Même les pâtes sont colorées !!!

P1010068

Ce ne sont pas des Haribo mais bien des pâtes !

Le soir, il n'y a pas un grand choix de restaurants, beaucoup sont fermés. Nous choisissons une pizzeria très locale (où nous sommes les seuls touristes) située à peu près ici. Le repas sera simple et agréable.

A la nuit tombée, Burano est déserte, le spectacle est magique. Je vous laisse admirer ...

P1010099

P1010101  P1010103

Cette première journée est terminée, nous sommes ravis de ce début de croisière. Demain ... Venise !!!

 

PhB