La pollution des voies d'eau intérieures est une vaste préoccupation. Ses sources sont multiples, nous avons vu l'industrie et l'agriculture mais pensez-vous à votre propre résidence ? Savez-vous que la séparation des eaux usées et des eaux de pluie n'est pas encore totalement réalisée en France ?

Les rejets domestiques représentent le plus souvent la part la plus importante en terme de pollution des cours d'eau. Comment ça marche ?

station d'épuration

C'est tout simple. Les eaux usées sont les eaux "sales" issues de la vaisselle, des WC, ce sont des eaux qu'il faut retraiter avant de les rejeter dans la nature.
Ces eaux sont collectées dans le circuit des "eaux usées" pour être envoyées dans une station d'épuration qui rendra à la nature des eaux acceptables par elle (souvent dans les cours d'eau).

Le saviez vous ? Une goute d'eau met entre 10 et 30 heures pour passer dans tout le traitement d'une station d'épuration.

Les eaux de pluie sont des eaux de ruissellement naturel sur les toitures (ou les routes), elles sont collectées par un circuit séparé dit des "eaux pluviales" qui est directement rendu à la nature, sans traitement.

La séparation de ces deux réseaux est essentielle et obligatoire.
Si vous rejetez des eaux usées dans le circuit des eaux de pluie, il est facile de comprendre qu'elles vont aller directement dans la nature sans retraitement. C'est catastrophique et pourtant fréquent : le petit tuyau qui traverse la façade et rejoint la gouttière pour écouler un lave linge ou un lavabo d'appoint, ou tout simplement un mauvais raccordement.
Mais encore, si vous rejetez les eaux de pluie dans le circuit des eaux usées, c'est à priori moins grave sauf que :
1) Vous surchargez pour rien la station d'épuration qui tourne sur vos impôts.
2) En cas d'orage la station d'épuration peut saturer et c'est la catastrophe. La station ne peut plus assumer le débit, elle "déborde" et le mélange résultant va directement dans la nature, la station n'est plus capable d'assurer sa mission.

Vous comprenez alors pourquoi, en ce moment, les collectivités locales font de vastes campagnes d'expertises et obligent les résidents à corriger les défauts de raccordement. Cela génère parfois des travaux coûteux mais l'enjeu est de taille. Alors commençons par balayer devant votre porte ...

Pour éviter de contribuer à la pollution domestique des eaux il faut faire vérifier ses réseaux d'évacuation (ça, vous l'aviez compris) mais aussi eviter de "mettre à l'égout" des produits chimiques, corps solides, lingettes, etc.

En effet, les stations d'épuration sont conçues pour obtenir après traitement, d'une part de l'eau admissible par la nature, d'autre part des boues recyclables par des moyens naturels (souvent le séchage au soleil); il est donc clair qu'à part l'inévitable papier WC, il faut éviter tout corps solide rejeté dans les eaux usées. Dans certains pays, en particulier des îles qui ont du mal à traiter leurs déchets, une corbeille est mise à votre disposition pour éviter de mettre le papier toilette à l'égoût.

En l'absence de réseau d'assainissement des solutions individuelles existent, il faut absolument les mettre en oeuvre et ceci avec soin. Bricoleurs s'abstenir, un professionnel certifié est quasi indispensable.

Et si on récupérait les eaux de pluie ? Voir l'excellent article sur arrel.asso ...
Outre quelques économies, cela a beaucoup d'avantages, en particulier, vos plantes les plus fragiles adoreront, mais aussi, laver votre voiture à l'eau de pluie évite les traces blanches au séchage.

verseau

PhB